November 21, 2018

April 23, 2018

Please reload

Posts Récents

HAPPY BIRTHDAY

November 21, 2018

1/7
Please reload

Posts à l'affiche

Nouveau contrôle technique 2018 : quels changements le 20 mai ?

May 8, 2018

 Le nouveau contrôle technique arrive dès le mois de mai 2018. Le nouveau dispositif renforce les points de contrôle : sécurité, freins, pneus, direction, pollution ou encore équipements seront scrutés.

 

 

 

L'arrivée du nouveau contrôle technique approche : l'entrée en vigueur aura lieu le 20 mai 2018. Pour répondre à toutes vos questions, nous vous avons préparé un dossier spécial. Nouveautés, points désormais soumis à contre-visite, prix et amendes, tout est disséqué ! S'il restera périodique avec un examen à passer après quatre ans de vie du véhicule puis tous les deux ans, les évolutions du contrôle technique seront nombreuses. L'objectif est de se plier aux nouvelles normes européennes dont le projet à terme est de disposer d'un contrôle technique identique au niveau européen. Pour rappel, le contrôle technique est obligatoire pour tous les véhicules de plus de quatre ans. Passé ce délai, il est à renouveler tous les deux ans. S'il vous occasionne quelques dépenses, il peut aussi se révéler précieux pour votre sécurité.

 

Infos contrôle technique : quelles nouveautés ?

 

Voici les 5 points majeurs à retenir sur ce nouveau contrôle technique :

  • Effectif dès le 20 mai 2018 dans tous les centres agréés de contrôle technique.

  • Les défaillances dites mineures seront moins nombreuses (139 contre 230 pour les règles précédentes). En revanche, les défaillances majeures avec obligation de réparation dans un délai de deux mois suivi d'une validation via une contre-visite seront en augmentation : de 177 points à 340.

  • De nombreux nouveaux points portant sur les freins (gare aux plaquettes de frein !) et l'état des pneus. Les professionnels craignent du coup un bond du taux de contre-visite.

  • Avec autant de nouveaux points de contrôle, la durée du contrôle technique sera plus longue et allongée de 15 minutes par rapport à aujourd'hui : de 30 à 45 minutes pour un contrôle complet.

  • Du coup, le prix va s'en ressentir pour passer en moyenne à 80 euros. Surtout la contre-visite pourrait devenir payante.

Contrôle technique 2018 : les points vérifiés

 

Aujourd'hui, le contrôle technique comprend 123 vérifications d'organe. Cela passera à 131 organes. La vérification de ces pièces pourront déboucher sur une liste de 600 défauts possibles contre 409 pour le contrôle technique actuel. Surtout, au 20 mai 2018, le contrôle technique comprendra trois niveaux de défauts contre deux aujourd'hui :

  • Le premier niveau de défaut se nommera "défaillance mineure" et comprendra 139 points de contrôle.

  • Le deuxième se nommera "défaillance majeure". Ce niveau comprendra 340 points. Si ou plusieurs points sont défaillants, le véhicule sera soumis à contre-visite et le propriétaire aura deux mois pour réaliser les réparations. Parmi les nouveaux points soumis à contre-visite, citons le mauvais état des balais d'essuie-glace, le lave-glace à sec (!), l'usure des disques de freins ou des plaquettes...

  • Le troisième se nommera "défaillance critique". Ce niveau comprendra 127 points de contrôle. Leur non-validation entraînera l'immobilisation immédiate du véhicule. Ce peut être une fuite du liquide de frein, des pneus trop usés (pneus dits "lisses"), la corrosion du châssis… Mais aussi une fêlure sur le pare-brise gênant la visibilité du conducteur. Une vignette sera apposée sur le pare-brise et le propriétaire aura normalement 24 heures seulement pour faire réparer le problème. 

  •  

     

     

    Nouveau contrôle technique : les amendes

  •  

     

    Un automobiliste qui n'aurait pas réparé le défaut critique remarqué au contrôle technique et qui continuerait de circuler s'exposera à une amende de 135 euros. En cas d'accident, sa responsabilité sera également engagée. Votre carte grise peut être retenue. Vous disposez alors d'une semaine pour passer le contrôle technique. Sans preuve de ce contrôle, vous ne pourrez pas obtenir de duplicata de la carte grise. De même en cas de vente, la Préfecture refusera de délivrer une nouvelle carte grise à l'acquéreur.
  •  

     

    Prix contrôle technique : quels tarifs pour ma voiture ?
  •